Les richesses du mythe d’Hippomène et Atalante.

    Les mythes gréco-romains nous sont parvenus, depuis l’Antiquité, tant par la voie littéraire que par la voie artistique. Une des sources qui a beaucoup inspiré les artistes est le poète latin du 1er siècle avant et après J.-C., Ovide. Au livre X de ses Métamorphoses, il reprend et développe notamment la légende d’Hippomène et Atalante.Cette légende raconte comment après un oracle, Atalante prend peur à l’idée de prendre un époux et défie ses concurrents de la battre à la course s’ils veulent l’épouser. Un jeune homme, Hippomène tombé amoureux de la belle jeune femme accepte le défi et demande de l’aide à Vénus. Au cours de la course, Vénus lui offre trois pommes d’or qu’il jette distrayant son adversaire, lui permettant de la devancer et de gagner la course et sa main.

Dans le cadre de l’étude du groupe statuaire Hippomène et Atalante crée par Guillaume Coustou et Pierre Lepautre, exposé dans un des exèdres du jardin des Tuileries et de sa mise en valeur, l’outil informatique permet grâce à divers logiciels, de rendre plus accessible le texte et les œuvres s’y rapportant.                                                                     Ici, la démarche n’était pas tellement une étude statistique des vers 560 à 739 du livre X des Métamorphoses d’Ovide consacré à la légende d’Hippomène et Atalante mais la recherche d’outils numériques permettant de mettre en avant l’héritage de ce mythe, largement représenté dans l’art depuis l’Antiquité.

Atalante et Hippomène, jardin des Tuileries

Dans le cadre d’une mise en valeur des œuvres reprenant l’Antique au jardin des Tuileries, une des priorités est de rendre l’oeuvre de Guillaume Coustou et de Pierre Lepautre accessible à un public non spécialiste. A cette fin on peut commencer par créer, grâce à l’encodage, une version augmentée du texte latin et surtout de sa traduction, notamment en mettant en valeur le passage qu’Ovide consacre à la course en elle-même (épisode central dans la représentation de Guillaume Coustou et Pierre Lepautre) en changeant sa typographie:

Toujours grâce à l’encodage, il est également possible d’apporter une explication aux personnages, qui ne sont pas toujours connus du grand public en passant la souris sur le nom de ces derniers, comme ici avec Adonis:

Explication de qui est Adonis en passant simplement la souris sur son nom dans le texte.

 

Une autre option qui est celle de l’alignement de texte s’avérait intéressante mais n’a finalement pas été gardée pour le projet final car la typographie rend le résultat assez peu utilisable. Cependant, il permet tout de même d’aligner le texte latin avec sa traduction et de surligner certains termes latins et leurs traductions pour les mettre en valeur:

Le site perseids.org donne la possibilité de créer des alignements de texte permettant de rapprocher le texte original de sa traduction.

 

Ce qui a finalement été retenu avec l’encodage du texte latin et français, est l’utilisation du site omeka permettant de créer des expositions virtuelles afin de montrer d’autres œuvres reprenant la légende d’Atalante et d’Hippomène, à différentes époques et à travers différentes formes d’art allant de la céramique à la sculpture en passant par la peinture.     A travers trois collections différentes correspondant à la céramique grecque, à la statuaire grecque et moderne et à la peinture moderne, l’exposition virtuelle permet à l’internaute de regarder la partie qui l’intéresse et d’avoir accès à de nouvelles ressources lui montrant l’importance de ce mythe dans l’art et les différentes interprétations possibles. Notamment, certaines oeuvres réalisées durant l’Antiquité comme le Lécythe d’Atalante ont été exécutées avant la naissance d’Ovide et montrent donc que le mythe existait déjà et était déjà influent, notamment le personnage d’Atalante qui n’était pas représentée qu’avec Hippomène:

La première collection présentée est celle montrant Atalante représentée sur une céramique grecque antique.

Les deux autres collections donnent accès à des sculptures dont une antique représentant également Atalante et à des peintures modernes.

La page d’accueil de l’exposition donne également la possibilité d’avoir accès directement aux images sans passer par les collections notamment grâce à des rubriques montrant les derniers éléments rajoutés ou mis en avant:

Page d’accueil de l’exposition après avoir rentré toutes les données et images sur omeka.

De manière plus générale, le site d’omeka permet de donner toutes les informations et détails nécessaires à la compréhension d’une oeuvre à la manière d’une notice et d’avoir accès à l’oeuvre en cliquant sur l’image en bas de page:

L’exposition est disponible à travers ce lien: http://hippomeneetatalante.omeka.net/

    Cette étude portant sur la mise en valeur du groupe statuaire Hippomène et Atalante présent au jardin des Tuileries permet de montrer que de nos jours, l’outil numérique est devenu un outil non négligeable dans les études portant sur l’Antiquité. Grâce à de nombreuses bases de données et logiciels, il est possible de créer de nombreuses ressources afin de rendre un texte ou un ensemble d’oeuvre accessible à un large public, lui apportant ou consolidant ses connaissances sur l’Antiquité au travers des mythes et de leurs représentations littéraires et artistiques.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *