Impressions sur le Master « Humanités Classiques et Numériques »

Bonjour, je m’appelle Cyril Aliotti et je suis actuellement en Master « Humanités Classiques et numériques » à Nanterre après une Licence « Humanités parcours général » dans cette même université.

Je trouve ce Master plutôt original car il concilie les études classiques avec les outils du XXIème siècle. Je trouve le cours « Humanités numériques » assez intéressant car il permet d’aborder les techniques de rédaction dans le cadre des technologies du XXIème siècle. D’autres cours comme « édition de textes anciens » ou « tradition des humanités » aborde la même problématique sur le plan théorique et indirectement pratique. Il associe l’informatique via le cours “Humanités Numériques” à un cursus littéraire traditionnel. Les textes anciens peuvent ainsi être lus sur internet soit en intégral via PDF par exemple soit sous forme d’extraits.

On assiste ainsi à un renouvellement des études classiques par l’émergence d’un nouveau support: les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication). L’écrit peut ainsi être plus facilement conservé car le support électronique ne jaunit pas et ne s’effrite pas contrairement au support papier.


2 réflexions au sujet de « Impressions sur le Master « Humanités Classiques et Numériques » »

  1. Le support numérique permet certes de préserver des textes mais peut aussi apparaître comme dangereux: certaines traductions de textes de langue grecque ou latine disponibles gratuitement sont toutefois dépassées et cela sans que ce soit mentionner. Les sources sont donc plus importantes quantitativement, mais la question est de savoir si elles sont toutes de qualité.

  2. Si le support électronique ne jaunit pas, il dépend cependant de serveurs, donc d’une production d’électricité gigantesque, et pose le problème, qui n’est pas le nôtre toutefois, de la mainmise des grandes entreprises californiennes sur les secteurs clé de l’économie (en l’occurrence, numérique).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *