About Perseus Digital Library

Perseus, c’est avant tout une base de données qui donne accès en ligne et gratuitement à des sources antiques, et un catalogue en ligne:

La page d'accueil...

La page d’accueil…

Et le catalogue.

…et le catalogue.

Une base de données et un outil de travail

Perseus, à mon niveau d’étudiante, c’est une base données pratique, accessible en ligne, gratuitement, comme en témoigne la licence Creative Commons. Pour les textes, le fichier XML est accessible, ouvert au téléchargement, afin de permettre une transmission facile du texte.
Capture d’écran 2015-11-09 à 22.01.38
L’interface fournit en plus des outils de travail pour exploiter directement le texte. A gauche et à droite du texte, des colonnes qui sont à première vue un peu envahissantes, avec un texte un peu écrasé au milieu dans l’espace restreint qui reste:

Un texte un peu écrasé dans une interface très inesthétique... Le fonctionnel prend le pas sur la présentation.

Un texte un peu écrasé dans une interface très inesthétique… Le fonctionnel prend le pas sur la présentation.

Dans la colonne de gauche, les catégories sous lesquelles le texte est classé dans cette bibliothèque en ligne, un accès au catalogue perseus, et surtout, la table des matières. Cette table des matières est pratique pour nous déplacer rapidement dans le texte, mais elle révèle aussi une restriction que Perseus impose à son lecteur: la lecture continue n’est pas possible dans un texte que l’on ne peut lire que par petits morceaux. Outre le sommaire à gauche, au-dessus du texte, en tête de page, se trouve un petit outil de navigation dans le texte, qui est représenté par une ligne, et chaque portion du texte (ou « card ») est représentée par un segment de la ligne, donnant ainsi un aperçu schématique de la totalité du texte qui permet de se représenter le volume de la card sur laquelle on travaille par rapport au tout.

Dans la colonne de droite, les outils de travail à proprement parler.Capture d’écran 2015-11-09 à 21.59.02
D’abord la possibilité de regarder en simultané « l’autre texte », c’est-à-dire, si l’on travaille sur le texte grec, avoir la traduction en regard, ou si l’on consulte la traduction, avoir un aperçu du texte grec. Le tout avec la possibilité de passer de l’un à l’autre facilement, grâce au bouton « focus ».
Capture d’écran 2015-11-09 à 22.03.13
Ensuite une liste de référence, avec un lien direct si possible. Puis le très utile « vocabulary tool », qui permet de produire rapidement des statistiques sur la portion de texte étudiée, et qui donne aussi un accès direct, pour chaque mot, à l’entrée correspondante du LSJ.
Capture d’écran 2015-11-09 à 22.00.13
Ensuite un outil de recherche dans le texte, pratique surtout dans la mesure où il permet de chercher un mot sous toutes ses formes déclinées ou conjuguées. Puis les outils de citation de la page, et enfin les options d’encodage de la page, pour faciliter la compatibilité avec tout navigateur.

En bref, cette base de donnée est dans l’ensemble pratique, de par son accessibilité, sa gratuité, et sa simplicité d’usage, avec les outils de base à disposition pour travailler directement sur le texte, ou l’exporter. Les textes ne se limitent d’ailleurs pas aux classiques latins et grecs de l’Antiquité, mais s’ouvrent aussi aux textes de la Renaissance, à des textes allemands et arabes. Quelques points négatifs malgré tout: la lecture continue est impossible, et la gratuité a pour revers la relative ancienneté des sources, afin qu’elles ne soient pas soumises à des droits d’auteurs, et elles sont donc éventuellement dépassées.
Capture d’écran 2015-11-09 à 22.04.23

Une base de données qui ne se limite pas aux textes

Outre les textes, la base de données donne accès à d’autres sources: architecturales, iconographiques, numismatiques, etc. Soit le document est disponible en ligne, consultable (mais pour la reproduction et l’exploitation de l’image, Perseus donne une procédure à suivre pour contacter directement le propriétaire de l’image et ne gère pas lui-même les autorisations), soit l’accès est restreint, mais la référence indique le lieu où se trouve la pièce recherchée et Perseus recommande de consulter les catalogues de l’établissement en question directement.
Capture d’écran 2015-11-09 à 22.38.05

Le paragraphe concernant les droits des images, suivi d'une liste des établissements à contacter pour toute demande de reproduction ou d'exploitation des images disponibles sur le site.

Le paragraphe concernant les droits des images, suivi d’une liste des établissements à contacter pour toute demande de reproduction ou d’exploitation des images disponibles sur le site.


Si le système semble avoir ses limites quant à la consultation des documents du fait de l’importance des droits sur les images, la base de données pour chaque type de sources est disponible et téléchargeable:
Capture d’écran 2015-11-09 à 22.38.44

Le catalogue en ligne

Le catalogue en ligne, quant à lui, revendique sa différence par rapport à d’autres bases de données comme le TLG, qui donne une édition de référence pour chaque texte, tandis que Perseus cherche à donner une vision d’ensemble des éditions ou travaux (« works ») disponibles pour chaque oeuvre. Dans les faits, selon l’auteur recherché (Aristophane dans mon cas), l’essentiel des références fournies sont tout de même celles du TLG.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *