Quoi…? Le numérique dans les humanités classiques

J’avoue que j’étais totalement étonné d’entendre le terme <<Numérique>>dans un master d'<<humanités classiques>>.Alors je me plonge dans des interrogations incessantes.C’est quoi le<<numérique>>?Quel serait donc son apport dans les humanités classiques?A quoi nous attendre?Mais plus je me plonge dans la réflexion, les réponses surviennent toutes seules.Les humanités numériques ne sont qu’un prolongement des humanités classiques.Loin d’être un cours d’informatique,les humanités numériques approfondissent d’avantage nos recherches d’antiquisantes. La peur perds de la place et je suis plus éclaircie sur ce qu’est le<<numérique>>, je suis donc impatient de pouvoir bénéficier de ses apports.Certes les deux termes s’opposent,<<numérique>>

http://data.abuledu.org/URI/530b7e41

http://data.abuledu.org/URI/530b7e41

et <<classique>>mais pour un chercheur qui aimerait faire des recherches sur l’antiquité romaine et grecque doit pouvoir s’approprier de l’apport du<<numérique>>pour d’avantage cerner son domaine de recherche dans un monde contemporain.


Une réflexion au sujet de « Quoi…? Le numérique dans les humanités classiques »

  1. Eh bien voilà Youssouph, on est nombreux à avoir la même perception de tout cela j’ai l’impression! Mais j’aime beaucoup ta notion d’ « apport », le numérique apparaît comme une augmentation de nos facultés de recherche et de nos ressources, on a accès aux études du monde entier en un rien de temps et on parcourt les textes anciens par occurrences, comme on le souhaite… Tout cela est effectivement plein de promesses pour les novices (en recherche comme en numérique) que nous sommes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *