Dans l’intimité de nos machines

Le début de semestre de ce master 2 nous fait entrer un peu plus dans l’intimité de notre machine et de son fonctionnement.
Grâce à la ligne de commande, un nouvel accès à l’ordinateur s’offre à nous après avoir réalisé un certain nombre d’essais, et de trouver la bonne commande, notamment pour accéder aux bons fichiers. De manière générale, ce logiciel, une fois maîtrisé, semble pouvoir donner rapidement accès aux différents fichiers de notre ordinateur, pouvant nous faire gagner du temps.

Appliquée à notre dropxbox et au dossier du corpus sur Démosthène, la ligne de commande permet d’avoir un nouvel accès au texte, notamment quantitatif à travers les commandes -wc et -grep.
La commande -wc est moins complexe que la commande -grep et permet de calculer le nombre de mot, de caractère … dans le corpus choisi:

commande-wc

La commande -grep est plus intéressant car elle permet d’avoir des informations beaucoup plus poussées sur le texte. Cette commande, permet notamment de savoir avec exactitude l’occurrence des mots dans le texte. En associant certaines fonctionnalités à cette commande, on peut aller encore plus loin dans l’étude du texte.
Par exemple, en associant un mot du corpus grec de Démosthène à la commande -grep, ici « ἐστιν », on peut voir plusieurs usages du verbe. En changeant un peu la commande, on peut savoir avec précision le nombre d’occurrence du mot choisi dans le corpus ou le texte et permettre des analyses plus poussées que des analyses simplement textuelles:

commande-grep Les commodités de la langue grecque entraînent quelques difficultés techniques pour rendre certaines lettres visibles sur le logiciel.

Cette commande et la ligne de commande en général offrent donc de nombreux outils que l’on découvre en explorant ses différentes utilités et possibilités.

Après s’être un peu expérimenté sur ce corpus et sur le corpus latin, que l’on peut comparer à celui-ci grâce aux outils de la ligne de commande, il pourrait être intéressant de comparer deux écrivains latins et grecs ayant le même style d’écriture comme des historiens tels que Thucydide et Tite-Live afin de voir leurs similitudes ou leurs différences.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *