Perseus Digital Library

Perseus est une bibliothèque numérique qui offre un accès à un large panel d’œuvres de la littérature classique.

home-page-perseus

C’est un site internet en anglais, langue couramment répandu, ce qui s’adresse donc à beaucoup plus de lecteurs. Cependant, puisque le site est intégralement en anglais, cela implique que l’utilisateur doit maîtriser la langue.

Le site en lui même n’est pas particulièrement beau au sens où le design, l’esthétique du site est assez classique. Les couleurs sont assez basique (du blanc au noir en passant par le gris) de même que l’écriture qui ne varie pas vraiment entre le nom du site et son contenu. Le nom du site ne se détache d’ailleurs que par sa place au dessus de la barre de navigation. Le logo est, quant à lui, plutôt discret et ne se détache pas foncièrement du reste. il est peut être trop petit et mal placé.

De surcroit, le site est peut être un peu trop opaque, c’est à dire qu’une page donne, à mon sens, beaucoup trop d’information. On ne sait plus où donner de la tête. En dehors de la barre de recherche qui est mise à part de façon plutôt visible en haut à droite, les plages sont tellement remplis de liens que certains disparaissent parfois dans la masse. La navigation sur le site est plutôt naturelle pour quelqu’un qui a déjà une expérience d’un tel site, mais pas forcément pour moi. J’apprécie que le site offre une aide à la navigation au sein du site mais il m’a tout de même fallu quelques minutes pour la voir.

Cependant, Perseus Digital Library bénéfice d’un atout majeur : ses références. Le catalogue de Perseus contient un nombre impressionnant d’auteurs. Mais n’est ce pthe-perseus-catalogas normal pour une bibliothèque en ligne? De plus, les textes et les références ne sont pas toutes en anglais, latin ou grec mais certaines (plus rares) en allemand, arabe ou italien.

A mon sens, le site de Perseus Digital Library est donc pratique au sens où il est utile mais ce n’est pas une bibliothèque dans laquelle on flânerait avec plaisir. Certes on peut y trouver ce que l’on cherche mais il est parfois un peu difficile de s’y retrouver parmi tous ces liens.

Quand le Numérique côtoie l’Antiquité

Le Master Humanités classiques et Numériques, c’est d’abord une contradiction pure et simple. Qui aurait pensé lier le numérique à la période classique de notre histoire? On imagine avec difficulté comment relier les deux, cela semble absurde. Et pourtant …

On attribue souvent à l’Antiquité les origines d’une part importante de ce qui fonde nos sociétés alors pourquoi ne pas aller plus loin? Après tout, les anciens écrivaient bien sur des tablettes de cire ; l’ordinateur ne pourrait-il pas s’en inspirer?

De surcroit, nous vivons aujourd’hui dans une ère où tout (ou presque) passe par le numérique. Il n’y a alors aucune raison pour faire des enseignements classiques une exception. Surtout si cela peut rendre la matière plus accessible. Dans une époque où l’on veut tout, tout de suite, où on a un accès instantané à d’énormes bases de données, ça permet de se rapprocher de cultures, de textes, de traditions éloignées. Ca permet de donner un accès constant à une période non négligeable de l’Histoire, de ce qui fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui.

Pour moi, choisir le master Humanités classiques et numériques, c’est faire le choix de ne pas choisir entre un passé qui nous définit et un futur que l’on écrit. C’est choisir de partager ce qui nous plaît, ce qui nous touche. C’est choisir de transmettre à échelle mondiale les recherches d’un petit nombre.

1540-0