MASTER CLASS-HIC 2018

A l’occasion du Master class-Hic 2018 qui se tient actuellement sur le campus de l’université Paris Nanterre, Humanités Classiques et Humanités Numériques se sont prêtées au jeu du questionnaire (adapté) de Proust lors de la séance de présentation.

Humanités Numériques et Humanités Classiques

Le principal trait de mon caractère.

Humanités Classiques (H.C.): la philanthropie.

Humanités Numériques (H.N.): la générosité.

La qualité que je préfère.

H.C.: l’érudition.

H.N.: le partage.

Ce que j’apprécie le plus chez mon interlocuteur.

H.C.: son universalité.

H.N.: son patrimoine.

Mon principal défaut.

H.C.: j’ai la mémoire défaillante! Mes souvenirs sont malheureusement fragmentaires.

H.N.: je suis hypermnésique, je me souviens de tout et j’ai du mal à garder un secret.

Mon occupation préférée.

H.C.: transmettre.

H.N.: tisser des liens.

Mon rêve de bonheur.

H.C.: être « in », dans le coup.

H.N.: la transparence.

Quel serait mon plus grand malheur?

H.C.: perdre le peu qu’il me reste.

H.N.: un Beug Bang!

Ce que je voudrais être.

H.C.: le vent; pour rentrer dans tous les foyers.

H.N.: un livre en papier numérique pour le plaisir de mouiller son index et tourner les pages.

Le pays où je désirerais vivre.

H.C.: au  pays des Clouds.

H.N.: je citerai Proust,

Celui où certaines choses que je voudrais se réaliseraient comme par un enchantement.

 

La couleur que je préfère.

H.C.: je suis davantage en nuances qu’en couleurs.

H.N.: le bleu de la Méditerranée.

Ma devise.

H.C.: Hasta siempre!

H.N.: Je reprendrai les mots d’Amadou Hampâté Bâ lors de son discours qu’il a prononcé à l’UNESCO en 1960,

Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle.

 

 

Présentation de Tsilla Meyer

Macte animo, sic itur ad astra !

Je m’appelle Tsilla Meyer. J’aime les langues, souhaite me battre pour les causes féministe et queer, et j’ai pour l’instant vingt ans. Je suis en général optimiste, et j’aimerais faire un jour de ce monde un lieu plus juste ; praeterea antiquas linguas loquendas esse puto, ut facilius discantur intelleganturque, ac cum pulcherrimae sunt. De fait, j’essaierai de promouvoir leur usage également !

Concernant ce séminaire, je suis assez curieuse. Cela peut paraître naïf, mais j’ai été impressionnée de voir à quoi ressemble le code source d’une page : j’avais déjà fait cette manipulation par le passé, mais je n’y avais jamais prêté attention. Je ne m’attendais pas à voir des conseils dans le code HTML du brouillon ! Reconnaître des éléments, essayer de comprendre le sens de ce qui est écrit… je sens que je vais de mieux en mieux comprendre internet. Son fonctionnement et ses enjeux. Et cela est fondamental, pour quiconque vit au XXIe siècle.
J’espère que tout deviendra plus clair pour moi avec le temps.