Exploration

Après plus d’un an, c’est donc avec ce master, que je retourne sur les bancs de l’université. Je m’appelle Ombeline Caillaud, je suis donc en première année du master humanités classiques et humanités numériques. Cela fait maintenant plusieurs années que j’étudie l’antiquité et ce master était pour moi un moyen d’approfondir mes connaissances sur l’antiquité. De plus, la mention du numérique dans notre master apporte un nouveau regard liant le moderne informatisé et notre domaine d’étude, l’antiquité. 

Mon intérêt pour ce master est illustré par cette photo prise lors d’un voyage à Corinthe. Une jeune artiste s’est réattribuée les figures mythologiques et a illustré leur histoire. Sur cette statue de Créüse du mythe de Médée, la mousse est présente là où il n’y a plus de tissus, illustrant donc la robe empoissonnée offerte par Médée. Cette statue est magnifique car elle illustre de manière simple la fin tragique de Créüse avec l’illusion de la robe qui se consume, consumant ainsi Créüse. Voici ce que le master représente, l’exploration de l’antiquité et l’héritage qu’on en a.