Humanités numériques : est-ce possible?

Je m’appelle Fanny LAURET et cette année j’ai choisi de faire un Master d’Humanités classiques et numériques.

L’intitulé de ce cours d’humanités numériques m’a longtemps laissé perplexe, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre car pour moi classique et numérique ce sont tout de même des mots contradictoires. Alors la question qui me turlupinait était de savoir comment ce cours allait bien pouvoir concilier ces deux notions (mystère et boule de gomme). De plus la technologie et moi … hum … je galère déjà à installer des programmes sur mon ordinateur alors quand on a commencé à me parler de Markdown je me suis dis :  “mais où suis-je tombée? On est censé traduire des textes vieux comme le monde ici” ! Entre les outils informatiques que nous devons utiliser cette année et la complexité du langage informatique, comment dire que j’ai un peu paniqué. Il est vrai que je n’aurai jamais pensé devoir utiliser mon ordi dans une formation de Lettres Classiques. Mais bon, on apprend à tout âge. Ce cours me permettra peut-être de combattre mes vieux démons. Dans tous les cas je suis enthousiaste pour la suite. Je me rends compte qu’associer les humanités classiques au numérique n’est pas une chose si improbable, au contraire. C’est une façon d’améliorer les humanités classiques avec les moyens que nous disposons aujourd’hui : le numérique.

Tintin à la découverte des humanités numériques

 


8 réflexions sur « Humanités numériques : est-ce possible? »

  1. C’est bien le numérique, mais chacun son truc : on ne demande pas aux informaticiens d’apprendre le grec et le latin, alors ne demandons pas à ceux qui apprennent le grec et le latin de faire une formation en informatique. Il y a plein d’outils numériques faciles à utiliser et fort pratiques pour faire des études classiques, il n’est pas besoin d’apprendre à encoder un texte, moi en tout cas je ne supporte pas.

  2. Heureusement que nous pouvons nous entraider de temps en temps ou partager nos perplexités!

  3. Combattre avec les vieux démons c’est toujours une procédure éducative!
    Bon courage, je pense qu’ on partage tous la même curiosité sur cette nouvelle dimension des humanités classiques!!

  4. Je comprends parfaitement tes doutes, je suis également dans la même position mais avec de la bonne volonté et du travail acharné, à la fin de ce master, nous serons vraiment des «masters» !

  5. Je comprends parfaitement ton ressenti. Soyons solidaires, nous sommes dans la même trirème !

  6. C’est vrai que l’intitulé de la formation a de quoi laisser perplexe plus d’une personne dont moi aussi. Je pense qu’après une phase d’adaptation tout deviendra clair dans le monde du numérique 🙂

  7. Combattre tes vieux démons… Heureusement, ceux des Grecs peuvent être apaisés plus facilement que ceux d’autres civilisations (un petit rituel magique peut-être?). Et de toute façon, Tintin ne se laissera pas arrêter par des difficultés informatiques!

  8. Ne renie pas ta nature d’enfant du XXIe siècle (fin du XXe siècle tu me diras) ! Le numérique nous permettra de conquérir le m… d’être en phase avec les réalités de notre temps et de mieux mettre en valeur nos travaux ! Et vive l’enthousiasme !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search