Commentaires sur la bibliothèque ” PHI latin classical texts “

J’ai choisi de commenter cette bibliothèque car, étant encore fort peu familiarisé à l’usage de tels outils qui peuvent parfois se montrer encore bien complexes, c’est justement la simplicité de celle-ci qui m’a intéressé.

Tout d’abord, il est nécessaire de remarquer que l’on trouve uniquement des textes latins écrits avant le IIIe siècle av. J-C, en plus de quelques textes datés de l’antiquité tardive. Ceci constitue, à mon avis, la différence principale avec la bibliothèque ” Projet Gutenberg “, qui propose des ouvrages de la littérature mondiale parmi lesquels on trouve peu de textes en latin et grec, mais surtout des traductions, et ” Perseus “, qui se concentre sur les textes écrits en langue latine, grecque, et arabe.

La page d’accueil est on ne peut plus simple, et très explicite : voici qu’est proposée la liste de tous les auteurs latins dont on propose les œuvres, un ouvrage, un simple fragment. Après un rapide “ctrl f” pour trouver l’auteur que l’on souhaite lire et un petit clic sur son nom, voilà que le texte se présente en colonne, dans sa lettre latine originelle, sans traduction, noir sur une fenêtre bleu-claire elle-même au centre d’un arrière fond rose. Cette esthétique crée une atmosphère chaleureuse, avec tout ce que ces couleurs peuvent nous évoquer, comme si elle cherchait à créer un espace de familiarité entre l’auteur, la lettre, et son lecteur.

En effet, l’absence de traduction ainsi que l’impossibilité de cliquer sur un mot-lien qui nous renverrait à une traduction (comme sur la bibliothèque ” Perseus “) obligent le lecteur à être patient, à questionner le texte. Néanmoins, pour profiter pleinement de cette expérience intellectuelle, il est nécessaire de déjà bien maîtriser la grammaire latine et d’avoir assimilé un nombre conséquent de mots afin de pouvoir lire le texte sans grandes entraves.

Pour un travail de recherche ou de statistique portant sur un terme spécifique, les rubriques ” Word search ” et ” Concordance ” permettent facilement et rapidement de trouver les occurrences dudit terme. Exemple : en inscrivant ” [SenPhil] officium ” dans la barre de recherche, je vais trouver un grand nombre de passages extraits des œuvres de Sénèque le philosophe au sein desquels apparaît le terme ” officium “.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.