Project Gutenberg- la charme(?) discret des ebooks

http://www.gutenberg.org/

Comme le projet il-même le souligne dans la première phrase de sa présentation “Gutenberg: about“, il s’agit du premier fournisseur des livres libres électroniques, les ebooks. Son but n’est pas si ambitieux ou compliqué, le projet était créé pour “encourager la création et la distribution des ebooks”.
En explorant le site, je pourrais dis que son but est achevé au premier niveau. Le projet n’adresse pas aux personnes individuelles ni aux institutions académiques, comme le Thesaurus Linguae Graecae, il n’a pas en générale un “public visé”. Je dirais que son destinateur est quelqu’un qui cherche à enrichir son bibliothèque en Kindle, et, complètement par hasard parce que les dernières semaines j’essaie à utiliser le Kindle- moyen à lire, ça marche pour moi.
à propos l’ergonomie du site dont je pense c’est la première chose qu’on observe, elle me semblait premièrement satisfaire, parce que le site est très facile a l’utiliser. Le moteur de recherche est haut et à gauche et tous les informations autour le projet sont regroupés dans la page d’accueil. Le design est simple et classique avec des couleurs basiques (rouge, noir et leurs nuances). Il s’agit pas d’un site qui semble intéressant en fait, même si qu’il mentionne instantanément ses offres,  c’est a dire les 55.000 eBooks. La cause est qu’ il manque la capacité d’ attirer les passants en ligne.

La chose la plus décevante s’arrive quand on commence notre recherche. Les livres ne sont pas organisés d’une manière spécifique et t’ as de plus en plus l’impression que tu es entrée dans une librairie qui d’un part te donne l’accès aux milliards des livres mais, d’autre part il ne possède pas des étagères proprement mets. Quand tu cliques par instance l’option search, tu trouves seulement trois prochains options;

En suivant, les sous-catégories sont organisés dans l’ordre alphabétique et leur contenu n’est si clair. Un exemple qui s’adresse à nous plus spécifiquement est la catégorie des “Classics” qu’ inclut seulement de la littérature latin tandis qu’ au même temps il y a une autre catégorie disponible sous le nom “Classical Antiquity” dont il y a des ebooks grecs anciens et latins. C’est évident la fait qu’on ne puisse pas à dépendre notre recherche académique ou philologique sur le Projet Gutenberg qui manque l’abilité à nous orienter efficacement.

Mais quand on trouve enfin le livre souhaitable, nous sommes satisfaires par les formats avec lesquels on puisse telecharger ou lire les ebooks. Οutre le HTML qui permet la lecture en ligne et le très utile texte brut qui permet sa modification potentielle, on trouve les formats nécessaires pour lire les ebooks,  l’extension .epub avec laquelle on lit les ebooks (quelques programmes qui permettent la lecture sont le B&N nook et le Cobo e-reader ) et l’extension .mobi pour la lecture en Kindle.

le site nous permet aussi d’envoyer immédiatement le texte à notre compte au Dropbox, GoogleDrive et onedrive

Ma conclusion sur le projet Gutenberg est ce que le titre suggère; la conception et le design du site est si simple et négligé et du coup n’ entraîne pas l’exploration du monde des ebooks, mais définitivement il aide les utilisateurs de Kindle à améliorer leur collection.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.