πρεσαντατιον

Bonjour à toustes !

Je m’appelle Sarah et je viens d’obtenir une licence à Paris IV en Culture antique et Monde contemporain. C’est grâce à ce cursus que j’ai développé un grand intérêt pour l’étude du grec ancien et de la littérature grecque et latine. Comme son nom l’indique, cette licence proposait une pluralité d’enseignements et tentait de relier le monde antique occidental avec le monde moderne. C’est donc assez naturellement que j’ai souhaité m’inscrire dans le Master Humanités Classiques et Humanités Numériques pour la poursuite de mes études.

Je suis par ailleurs passionnée de musique. Je consacre beaucoup de mon temps à la pratique du piano et depuis l’année dernière à la danse contemporaine.

J’utilise bien entendu des outils numériques tous les jours, notamment pour lire des textes grecs et latins ou des partitions. Internet a une influence certaine sur mes études et sur ma vie en règle générale (sur celle de tout le monde, non ?).

Pourtant, je n’ai qu’une connaissance superficielle de ces outils et je n’ai jusqu’ici pas cherché à comprendre leur fonctionnement. Cela m’a toujours paru incompréhensible et réservé à une sphère scientifique… Je débute donc cette année universitaire avec une curiosité particulière pour ce séminaire d’humanités numériques ! Pour être tout à fait honnête, je dois tout de même avouer que j’ai eu une petite frayeur en essayant de comprendre l’article Wikipedia sur le système binaire… Mais c’est tellement agréable justement, d’essayer de comprendre quelque chose qui nous est totalement inconnu !


6 réflexions sur « πρεσαντατιον »

  1. Bonjour Sara ! c’est vrai que pour génération qui utilise massivement internet on a rarement conscience de comment fonctionne l’outil informatique mais je pense qu’à l’issu de cette classe on aura tous une meilleure compréhension de ce qu’on a sous les yeux.
    lorem ipsum dolor sit amet.

  2. Bonjour Sarah,
    Puisque tu t’intéresses à la musique et à l’Antiquité, sais-tu qu’il existe des interprétations de musiques antiques à partir de fragments de manuscrits ou de pierres gravées? Tu pourras en trouver l’illustration sonore sur le web. Sinon, je peux t’envoyer des fichiers mp3.

    1. Bonjour Nadine! Merci pour ton commentaire, je savais que certain-es commédien-nes (je pense à Démodocos) reconstituent des tragédies grecques, ce qui inclut des chants et des danses, j’avais commencé à y assister étant en 1e année de musicologie mais les horaires ne convenaient finalement pas… J’en garde cependant un bon souvenir. En tapant “musiques antiques” su google je tombe sur une video youtube du premier hymne delphique à Apollon que nous avions déchiffré au premier cours je crois 😀 Si ça ne t’embête pas de m’envoyer des fichiers mp3, ça m’intéresse beaucoup ! Dans la musique classique, je cherche l’interprétation et la créativité et j’ai peur (mais c’est peut-être bête) que dans les interprétations de musiques antiques, on soit plus dans la reconstitution. Ceci dit, c’est sûrement ce que certain-es pensent de la musique baroque par exemple

  3. Je crois que ton article a soulagé la plupart (la totalité peut-être même) d’entre nous : l’article sur le binaire était terrible. Mais comme tu le dis si bien, la curiosité est plus forte que la frayeur et nous allons surement découvrir des choses passionnantes.

  4. Je dois dire que cet article sur le binaire était effectivement effrayant ! Mais c’est vrai que c’est tout nouveau et que c’est aussi ce qui est chouette. Ton enthousiasme te permettra, je pense, de dépasser très rapidement la barrière de l’incompréhensible !

  5. 01000010 01101001 01100101 01101110 01110110 01100101 01101110 01110101 01100101 00100000 11100000 00100000 01110100 01101111 01101001 00101100 00100000 01110000 01110101 01101001 01110011 01110011 01101001 01101111 01101110 01110011 00101101 01101110 01101111 01110101 01110011 00100000 01100101 01101110 01100110 01101001 01101110 00100000 01100011 01101111 01101101 01110000 01110010 01100101 01101110 01100100 01110010 01100101 00100000 01100011 01100101 00100000 01110001 01110101 01100101 00100000 01110011 01101001 01100111 01101110 01101001 01100110 01101001 01100101 00100000 01100011 01100101 01110011 00100000 01100011 01101000 01101001 01100110 01100110 01110010 01100101 01110011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.