Le hasard fait bien les choses

Bonjour à toutes et à tous,

Je m’appelle Nina et je suis arrivée ici par hasard, en quelque sorte. J’ai fait un bac ES par curiosité, sachant pourtant que je souhaitais faire des études de lettres, puis, en deuxième année de classe préparatoire, j’ai choisi de me spécialiser en lettres classiques, encore une fois par curiosité, et parce que je pensais que ce serait là la dernière occasion pour moi de faire du latin et du grec (je ne savais pas encore à quel point je me trompais!). 

J’ai choisi ce master en partie à cause de son intitulé, à cause du mot “humanités” qui a de si belles résonances, et de l’ouverture qu’il promet. J’avoue que l’adjectif “numériques” n’a pas attiré mon attention au premier abord, et que je me suis satisfaite dans un premier temps du descriptif de la formation. Je commence seulement à comprendre l’importance du numérique dans ces études classiques, et la pratique que nous allons en avoir se précise peu à peu. 

Enfin en ce début d’année je suis à la fois intriguée, motivée, et curieuse de la suite.


5 réflexions sur « Le hasard fait bien les choses »

  1. C’est un beau parcours. Le hasard fait peut-être bien les choses mais ta curiosité le guide, on sent en te lisant un appétit de connaissances!

  2. Salut Nina, content que tu aies pu te rediriger vers des études et j’espère que al chance continuera à être de ton côté

  3. Chère Nina,
    En effet, grâce aux humanités, nous pouvons continuer à étudier le latin et le grec et découvrir tout à la fois une nouvelle façon de penser ces deux matières, grâce aux humanités numériques. C’est vrai que le hasard fait bien les choses !

  4. Salut, je suis dans le même état d’esprit que toi vis-à-vis des humanités numériques. C’est vrai que le mot “humanité” a un côté solennel, comme chanté par le coryphée. Espérons qu’il accompagnera nos rires plutôt que nos pleurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search