Premier billet

labedancharlotte_image_billet_1_un_blogueur_surpris_par_des_internautes
© 1939 – Columbia Pictures
Un universitaire surpris par des internautes

L’expression d’ « humanités numériques » m’a parue dès le premier abord étrange, et le restera sans doute un certain temps. Les disciplines des humanités ont été soigneusement définies et leur pratique méthodiquement bornées dans un arbre des savoirs, jusqu’à l’époque du développement du numérique, justement; malgré les chemins de traverse entre disciplines, de plus en plus nombreux, elles ont l’air de s’être perpétuées selon les mêmes méthodes de transmission et de manipulation des connaissances. On peut se demander si parler d’humanités numériques désigne seulement une transposition mécanique des savoirs, d’un support à un autre; il semble aujourd’hui évident que non, et je crois que l’objet du cours est aussi de nous le faire comprendre. C’est un autre domaine de recherche, qui mène à une pratique différente de ces disciplines, dont on a commencé à faire l’expérience, en tant qu’élève, mais souvent sans distance critique. Pour ma part, prendre ce recul n’est pas évident: je vois le côté pratique des outils qui sont à ma disposition, sans distinguer toujours en quoi cela modifie ma façon de travailler, les questions que je pose et les réponses que j’y apporte. Chose d’autant plus essentielle qu’ils sont incontournables: la recherche est toujours aussi numérique, j’imagine, encore faut-il savoir ce que cela veut dire, et ce que cela change pour ceux qui la font.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search