Sacra Popularia

 


14578509728_585c2e083c_b
* On me dit que Lutetia est devenue la cité chérie de Vénus ; César et ses armées ayant livré bataille le long du fleuve de la nymphe Sequana, auraient dédié ces terres à la déesse en remerciement de sa bienveillance lors de sa conquête des Gaules; Aujourd’hui, sur les hauteurs de son oppidum, là-bas le Pantheum, temple qui n’accueillerait aucune divinité; Au crépuscule, les premiers arrivants luttent pour atteindre cette architecture puis se dirigent dans ce qu’ils nomment le vicus latinus; Les parisii sont très actifs le soir, dit-on, car le couché du soleil annonce la célébration des banquets et l’éveil des aèdes qui, certains le pensent, seraient des créatures nocturnes; Du reste, les aèdes sont vénérés des juvenes; Tous sortent donc de leur inertie et se mêlent dans ces rues de débauches une fois le soleil éteint;

* On se rassemble, tous à la fois, dans les temples ou dans les rues, comme s’ils obéissaient aux ordres de Bacchus; Les danses et les cris forment des cortèges redoutables et, dans l’élan de leur frénésie, imitent les politiciens et les chefs de guerre du temps jadis; Certains iraient même jusqu’à penser que la nouvelle lune intensifie le désordre au sein de ces assemblées qui se mesurent aux dieux et provoquent leurs ennemis à leurs frontières; On pense généralement pour cela que les parisii sont des peuples très fiers et que les chars des armées sont tirés d’une même ficelle par la déesse Orgueil ;

* Les tuniques et étoffes de ces peuplades couvrent, du reste, l’entièreté de leur corps et ne semblent être attachées par aucune épingle ni agrafe; À certaines occasions, les femmes se couvrent d’un simple tissu et déposent sur leur corps des parfums forts qui font la fierté de  Lutetia;

* On dit qu’is ont pour coutume de s’enivrer dans un premier temps à l’aide d’une boisson très connue des germains autrefois, à base d’orge ou de froment, à laquelle la fermentation donne au liquide les mêmes effets que le vin; Mais il est dit aussi qu’ils consacrent leurs nuits aux rites de l’ivresse et remplissent les coupes de vin sans jamais préalablement les couper avec l’eau dans les cratères; Durant la nuit, ces peuples voyagent de banquet en banquets et défilent impudiquement , se réunissent en petit groupe et sautillent sur des autels surélevés;

* Sur les pulpitorum, peu après, on y est tenu d’embrasser au moins une fois un membre du sexe opposé et certains, dit-on, embrasseraient leur amis en narguant l’éraste indésirable; Aussi, les érastes tentent de se mêler aux cohues juvéniles en amenant les jeunes hommes ou femmes à se fourvoyer; Mais ils sont la risée des banquets et se hissent souvent des mêlées, humiliés;

* Quand les amis et l’argent viennent à manquer, ces groupes se réunissent dans un triclinium d’un ami voisin, ce que l’on appèlerait la coutume des « Afterii »; De même, les plus éveillés sortent les olla et les sartagines en vue d’un repas de fortune: Au matin, les dies festi laisse place à nouveau à aux dies profesti;

* Les Magistri ne se mélangeant pas au populum, ils préfèrent se réunir dans des caves dédiées à la divinité qui nous ait encore peu connue : Divus Mercantilius; d’autres prétendent qu’il s’agit également de banquets qui donnent lieu aux cérémonies adressés aux maquerelle et aux parieurs;

* La richesse de l’oppidum n’est ni l’abondance de bétail, ni de forêt ni la propreté de leurs rues qui infestent lors des nuits de chaleur; Toutefois, ils construiraient, aimeraient comme s’ils portaient fièrement les flèches de Vénus en pleine poitrine, se flattant du chaos de leur âme; Les femmes et les hommes seraient affranchis des lois du foyer domestique; De même, leurs habillements seraient l’expression de leur frivolité, de leur goût de la démesure et les peuples seraient libres de goûter aux plaisirs de la décadence en protégés affectionnés de Vénus;

AnnaK

> Pour obtenir un texte de référence, je me suis rendue sur le site de la Bibliotheca Augustana grâce à laquelle j’ai pu accéder à l’œuvre complète de Publius Cornélius Tacite : De Germanorum origine ac moribus. Ainsi, j’ai pu sélectionner l’ensemble des textes qui m’intéressait et transférer le contenu sur Voyant Tools. Ce site m’ayant permis d’observer l’ensemble des données quantitatives liées à l’emploi et répétition de mots dans l’ouvrage. Aussi, on se rend compte que pour Tacite, les répétitions apparaissent avec: « germaniae », « arma », « eadem », « olim » en premières positions puis de « germanorum », « tamquam », « pars », « nomen », ” ceterea ” en notant les déclinaisons de ” gens “. Le registre dit historiographique de l’œuvre de Tacite nous amène à observer que sa composition se construit d’un ensemble important d’éléments syntaxique répétitifs; Pour cela je me suis appuyer à rendre un contenu exploitant ces mêmes emploies. Voyant Tools est un site qui met au point des outils d’analyse capables de quantifier les données d’un texte en ligne en offrant une nouvelle approche vis-à-vis du texte numérique. Voyant Tools a pu recevoir un très grand nombre de données et a pu donner un très grand nombre de référencements. Cette analyse de texte se présente sous la forme d’un nuage de mots dont l’étude s’appuie sur une quantification précise et dont la hiérarchie est visuellement compréhensible: le texte concernant les mœurs des Germains fait observer l’utilisation de 11 241 mots dont 1 034 sont cités qu’une seule fois. On résume ainsi la fréquence de l’emploi des mots. Ce qui, au regard des traductions, peut paraitre très intéressant afin d’y visualiser les variantes. L’apparence du texte donne à voir les répétions, ici, et des expressions figées. Cette analyse pourrait avoir plus de portée si nous avions à quantifier les données issus de l’ensemble des textes numériques d’un auteur. Ce qui donne à constater que l’intérêt d’une telle opération se situe dans l’établissement d’une carte d’identité d’un texte. À savoir ce qui le compose, le distingue et ce qui lui permet d’être affilié à un auteur. 

sacra popularia: festivité qui réunie le peuple entier


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search