Humanités Numériques, mais pourquoi donc ?

Bonjour à toutes et à tous, 

Je suis Chloé, nouvelle arrivante en M1 Humanités Classiques et Humanités Numériques.

Cela fait quelques années maintenant que je m’intéresse à la culture gréco-romaine. En effet, j’ai fait un bac littéraire spécialité latin et option grec, puis deux ans de prépas en spécialité lettres classiques , pour terminer ma licence en Humanités classiques arts et patrimoine à Nanterre.

Vous l’aurez devinez mon choix pour ce master s’est entièrement tourné sur la terminologie “Humanités classiques” en délaissant totalement les “Humanités numériques”. 

Pourtant les “Humanités numériques” m’intriguent et je me demande à quoi cela fait référence. Espérant y trouver une manière de valoriser les humanités classiques, je me retrouve en réalité avec un obscur concept : l’encodage. J’avoue avoir d’énormes doutes quant à ma présence dans cette salle et mes inquiétudes croissent lorsque j’apprends que le cours -nouveauté de cette année- sera réalisé en anglais…

Cependant ma curiosité est piquée au vif et j’ai la forte impression que  les Humanités numériques -une fois le langage et les logiciels assimilés- peuvent réellement servir les Humanités classiques.  J’ai hâte de découvrir cela !


4 réflexions sur « Humanités Numériques, mais pourquoi donc ? »

  1. C’est vrai que l’aspect numérique de cette formation est un défi pour nous “littéraires”, qui n’avons jamais été les ‘geeks’ de la classe… Pourtant j’ai l’impression que nous saurons vite mettre cet ‘obscur concept’ qu’est l’encodage au service de notre intérêt pour les Lettres. Contente qu’on se retrouve dans la même classe, je te souhaite une bonne année !

  2. Je suis content de te retrouver après quelques cours de grec et de latin de L3 écourtés par ce morbus / νόσος a priori venu d’Orient !
    Je comprends tes craintes pour les partager en partie, mais comme tu le soulignes, c’est la richesse du master qui fait que ses étudiant.e.s se retrouvent exposé.e.s à quantité de nouveaux objets.
    Je suis sûr que d’ici quelques semaines (ou mois ?), l’encodage, les éditeurs et autres outils numériques nous seront (presque) familiers !

  3. J’espère que tes doutes sur les humanités classiques se vont vite dissiper ! Etant les deux seuls en présentiel certain, serrons-nous les coudes. J’aurais bien dit bienvenue mais tu es là depuis plus longtemps donc euh… Bonne continuation ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search