Persévérance, arborescence et bienveillance

 

Puisqu’il n’est jamais trop tard pour s’exprimer, je livre aujourd’hui mes premières impressions. 

Lorsque je me suis inscrite dans ce séminaire, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre. Bien entendu, j’imaginais que l’on parlerait d’informatique, de codage, de langage et finalement on a parlé tous les langages aussi bien numériques, qu’antiques. 

Peut-être vous demandez-vous pourquoi j’ai choisi cette image pour illustrer mon premier billet ?

Eh bien, étant en Master Cinéma sous la mention Histoire des formes et théorie des images, l’illustration visuelle fait partie de mes champs d’expression. Habituellement, je raconte des histoires que je dessine et que je mets en mouvement dans mes court-métrages. Mais ici l’image se fige comme ces mots, pour vous livrer aussi clairement que possible le fond de ma pensée. 

Alors, comprenez bien l’idée qui m’anime, une arborescence figurée par un arbre dans cette illustration  Arbor scientiae de Raymond Lulle, symbolise tout simplement l’enracinement dans lequel je me suis enfoncée au fils des jours en comprenant la notion “Humanités numériques”. A force de semer, ce que j’appellerai ici des “énigmes” (entendez consignes) à résoudre, j’ai vu que ce qui se cachait sous le feuillage du savoir des historiens numériques, n’était qu’une vaste zone de ramification de connaissances toutes plus  intéressantes et complexes les unes que les autres.

Il faut bien avouer que durant ma progression je me suis sentie chuter dans les cercles infernaux de “L’Enfer” de Dante. Mais, n’y voyez pas là une comparaison sinistre, bien au contraire c’est ce “vertige” dans lequel on s’engouffre qui devient captivant. 

Alors oui, plus d’une fois, j’ai bien cru marcher dans les ténèbres de sciences occultes tant mes connaissances étaient succinctes. Cela dit, je crois qu’aujourd’hui, à force de persévérance et de patience de la part de mes camarades et de mon enseignant, j’entrevois enfin la lumière. 

 

Il parait qu’au centre de la Terre brille aussi un Soleil…

Pour ma part, je crois que cela vaut le coup de creuser un peu le sujet. 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search