Humanité dans le doigté

 

Je suis conscient du fait que j’ai pris beaucoup de retard pour publier ce premier billet. J’en suis navré. Je me nomme Yousri Bentahar et je suis étudiant en master cinéma et audiovisuel, dans la mention Histoire des Formes et Théorie des Images. En d’autres termes, je ne suis pas forcément amené à côtoyer ce qui se rapproche des humanités numériques dans mon parcours. Je peux même affirmer en toute humilité que l’informatique est un domaine dans lequel je suis loin d’être avancé. En choisissant ce séminaire, j’avais en tête de peut être en apprendre un peu plus sur ces technologies que je ne maîtrise pas vraiment. D’un point de vue culturel ou même pratique, ce cours ne peut apporter que du positif et quelque chose de productif. 

Ce billet ne va cela dit pas se contenter d’une biographie. La première chose à laquelle j’ai pensé en voyant que l’Antiquité était une période historique qui semble centrale comme sujet d’étude, c’est une image qui, bien qu’étant un peu cliché,  la symbolise. il s’agit d’une photo de temple grec.

En effet ce dernier symbolise selon moi une partie de la notion d’humanité mais ce type de construction fait aussi appel à la notion d’artisanat.  L’artisanat, c’est la puissance de la main humaine. J’ai donc fait un lien qui peut sembler capillotracté entre l’étymologie du mot “digital” de “Digital Humanities” que j’ai pris dans son sens français. Le mot “digital” venant de “doigt”, le lien était vite fait. Je me suis dit que le lien entre antiquité, humanité, et construction semblait pertinent dans le cadre de ce séminaire.

SANYO DIGITAL CAMERA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search