Socrate vous souhaite un joyeux noël

GORGIAS et SOCRATE discutent sur les traditions et les fêtes de noël. GORGIAS soutient que les fêtes de noël rendent nos âmes heureuses. Au contraire, SOCRATE soutient que les fêtes de noël, par bien des aspects, appauvrissent nos âmes.

GORGIAS

Ce sont les plus grandes de toutes les fêtes, Socrate, les plus joyeuses, et les meilleures. La musique est au rendez-vous, on y mange un véritable festin et les décorations de noël remplissent les âmes de joie.

SOCRATE

Ainsi tu dis que les décorations de noël et les repas de noël remplissent les âmes de joie, Gorgias ?

GORGIAS

Oui.

SOCRATE

Il n’en est rien.

GORGIAS

Pourquoi, ô Socrate ?

SOCRATE

Je vais essayer d’expliquer ce que sont à mes yeux les fêtes de noël. La cuisine est une routine, un empirisme et une flatterie. Les décorations de noël et les beaux habits que nous revêtons pour cette occasion sont une énorme tromperie.

GORGIAS

Par Zeus, Socrate, je ne comprends pas ton langage.

SOCRATE

Je n’en suis pas surpris; car je ne me suis pas encore expliqué clairement. En effet, les repas, les beaux costumes et les décorations de noël remplissent les corps de joie et non les âmes. Ils flattent les convives en leur faisant éprouver de l’agrément et du plaisir mais ils ne visent pas leur bien. Ne crois-tu pas que beaucoup de gens qui paraissent avoir le corps en bon état ont en réalité une mauvaise santé ?

GORGIAS

Si.

SOCRATE

La cuisine se glisse sous la médecine et feint de connaître les aliments les plus salutaires au corps. La plupart des aliments de noël sont des aliments trompeurs et mauvais pour notre santé. Le foie gras, principalement mangé à noël, a un goût délicieux mais il a un effet catastrophique sur notre santé. En effet, il contient beaucoup d’acides gras saturés. Or les acides gras saturés sont un facteur reconnu d’apparition de maladies cardiovasculaires.

GORGIAS

C’est vrai ce que tu dis Socrate.

SOCRATE

Le foie gras est loin d’être le seul mets de noël nocif pour notre santé, Gorgias. Nous accumulons les plaisirs et nous nous gavons. Nous consommons énormément bien au-delà de la mesure. Noël est pour nous l’occasion de nous laisser aller à tous nos plaisirs sans la moindre modération. Nous offrons et recevons de nombreux cadeaux inutiles. Le sucre est un aliment phare des mets de noël. Or, le sucre est un danger pour notre santé. Il favorise le diabète et augmente le taux de triglycérides et de cholestérol. Il affaiblit également nos défenses immunitaires. Le sucre entraîne un vieillissement des cellules de notre peau.

GORGIAS

Tout ce que tu dis est juste Socrate.

SOCRATE

Pour Noël, nous revêtons nos plus beaux habits et nos plus beaux bijoux. Nous nous maquillons et nous parfumons. Nous faisons nos plus belles coiffure. Or, la toilette est une chose malfaisante, décevante, basse et indigne d’un homme libre. Elle séduit les hommes par les formes, les couleurs, les parfums, le maquillage et les vêtements. Ainsi, en recherchant une beauté étrangère, on néglige la beauté naturelle que donne la gymnastique. Ce que la toilette est à la gymnastique la cuisine l’est à la médecine. Les corps apprécient les plaisirs tandis que les âmes commandent les corps et distinguent la cuisine de la médecine et la toilette de la gymnastique.

GORGIAS

C’est juste.

SOCRATE

Il en va de même pour les décorations de noël, Gorgias. Au lieu de ranger et de bien tenir sa maison, on la décore avec les plus belles décorations pour masquer ses défauts. Faire ce qui vous plaît, quand on est dénué de bon sens, tu avoues toi-même que c’est un mal n’est-ce pas ?

GORGIAS

Oui.

SOCRATE

Penses-tu que les hommes veulent ce qu’ils font ou ce en vue de quoi ils font ?

GORGIAS

Il est évident qu’ils veulent ce en vue de quoi ils font.

SOCRATE

Il semble alors évident qu’ils perdent leur but en vue lorsqu’ils festoient en grande quantité pendant les fêtes de noël. Ils pensent à leur plaisir imminent et non à leur santé. Ainsi, les fêtes de noël procurent des plaisirs aux corps tandis qu’elles abaissent l’âme.

La loi du plus fort est toujours la meilleure

POLOS

De nombreux exemples permettent de te démontrer que les gens injustes sont heureux Socrate.

SOCRATE

De quels exemples parles-tu ?

POLOS

Tu vois bien sans doute Napoléon Bonaparte, premier empereur français ?

SOCRATE

Si je ne le vois pas, j’en ai du moins entendu parler.

POLOS

Napoléon Bonaparte te paraît-il heureux ou malheureux ?

SOCRATE

Je n’en sais rien, Polos : je ne me suis pas encore rencontré avec lui. Je ne sais pas où il en est sur le rapport de l’instruction et de la justice.

POLOS

Un homme ne peut-il être heureux s’il est injuste ?

SOCRATE

Oui, Polos. Je prétends que quiconque est honnête est heureux et quiconque est injuste et méchant est malheureux.

POLOS

Alors Napoléon Bonaparte est malheureux ?

SOCRATE

Oui, mon ami s’il est injuste.

POLOS

Et comment ne serait-il pas injuste ? Il n’avait aucun droit au trône qu’il occupait. Le coup d’état du 18 brumaire est un tournant majeur de l’histoire française. Un nouveau régime se met en place, le consulat, et bien qu’illégitime au trône, Napoléon Bonaparte est nommé premier consul. La condition de Napoléon Bonaparte n’est-elle pas plus envieuse que celle de la plupart des hommes, Socrate ?

SOCRATE

Non, Polos, puisqu’il a commis cette grande injustice dont tu viens de parler.

POLOS

Je vais te convaincre avec un autre exemple, Socrate. Tu connais sans doute la fable de Jean de La Fontaine intitulée Le loup et l’agneau ?

SOCRATE

Je la connais, Polos.

POLOS

Crois- tu qu’il est préférable d’être l’agneau mangé par le loup ou le loup lui-même ? Jean De la Fontaine ne dit-il pas que la loi du plus fort est toujours la meilleure ? Le loup étant le plus fort et le plus injuste est le gagnant de l’histoire. L’agneau, même si celui-ci se défend à l’aide d’arguments rationnels et justes est le perdant de l’histoire puisqu’il se fait mangé.

SOCRATE

Il est préférable d’être l’agneau, Polos. Pour toi, vaut-il mieux commettre la justice ou la subir ?

POLOS

Il vaut mieux la commettre, Socrate.

SOCRATE

Mais quel est le plus laid ? Est-ce de la commettre ou de la subir ?

POLOS

Il est plus laid de la commettre.

SOCRATE

C’est donc par conséquent un plus grand mal puisque c’est plus laid. Ainsi, l’homme est plus malheureux en commettant l’injustice qu’en la subissant. Il vaut mieux être l’agneau.

Procédure

Comme vous l’aurez sûrement compris, je me suis inspirée du dialogue platonicien du Gorgias. À l’aide de Voyant tools, j’obtiens ce cirrus :

Évidemment, les prénoms des différents interlocuteurs sont majoritairement présents dans ce corpus : σωκρατης, καλλικλης, πωλος et γοργιας . On a également de nombreuses particules et conjonctions. Ainsi, Και est le terme le plus employé dans ce corpus. Au niveau des verbes, le verbe ειναι est le verbe le plus employé. Ce n’est pas étonnant car Socrate est toujours à la recherche de la vérité. Le verbe δοκει à la troisième personne du singulier est utilisé 92 fois dans tout le corpus. En effet, les verbes de perception sont majoritaires dans les dialogues philosophiques de Platon. Juste après δοκει vient le verbe λεγεις à la deuxième personne du singulier. En effet, nous avons un dialogue où Socrate reprend sans cesse les dires de ses interlocuteurs. Il est évident que l’adjectif αγαθος est l’adjectif le plus utilisé puisque le thème principal est celui de la justice. Les mots du vocabulaire de la justice sont omniprésents comme le terme δικαιον. A une trentaine de reprises environ, nous retrouvons les mots πολει et ανθρωπων. La ψυχης et τεχνην sont présents environ huit fois dans le texte.

J’ai alors décidé d’illustrer le célèbre passage où Socrate compare la cuisine et la toilette à la rhétorique avec les fêtes de noël. C’est un thème actuel et on ne célébrait pas noël à l’époque de Socrate. La cuisine et la toilette ont une place centrale dans les fêtes de noël. J’ai également repris le dialogue où Polos et Socrate débattent sur la notion de justice. J’ai changé les exemples où Polos essaye de démontrer que l’homme le plus fort et le plus injuste est heureux par des exemples plus contemporains.

Trois syntagmes ont retenu mon intention : εστιν ου γαρ, άληθῆ λέγεις σωκρατες et κατὰ τὸν σὸν λόγον. J’ai essayé de toutes les utilisées pour l’écriture de mon pastiche savant.

Voyant tools est un outil très intéressant pour relever les occurrences des mots et les expressions pertinentes et significatives au sein d’un corpus. C’est un outil très utile pour imiter le style d’un auteur.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search