L’empire des signes

« C’est la nuit qu’il est beau de croire à la lumière »

Edmond Rostand

Cérémonie des Compitalia (fresque de Pompéï)

Poupées de laines suspendues de nuit aux carrefours lors des Compitalia, chiens crucifiés chaque été, Vestales ensevelies vivantes en cas d’inceste, tout cela peut sembler n’être que de la superstition, mais ces rites nous en apprennent beaucoup sur la manière dont les les Anciens se représentaient le monde qui les entourait, et finalement, comment ils se représentaient eux-mêmes. Docteur en histoire des religions, je me suis spécialisé dans l’étude des rites. Je déchiffre les images comme les textes que nous ont légués les Romains dans l’espoir de donner un sens à leur réalité. Jusqu’à maintenant, je me travaillais plutôt dans mon coin, en amateur, sans véritablement faire usage du numérique. Je contournais l’obstacle. Le besoin était pourtant là, ne serait-ce que pour pouvoir comparer et éditer les manuscrits de textes magiques sur lesquels je travaille. Mais je repoussais sans cesse. La curiosité m’a finalement poussé à aller plus loin et à m’inscrire à ce Master. Encore des codes à déchiffrer, une nouvelle manière de pensée, de nouveaux usages à interpréter : un nouvel empire des signes s’ouvre à moi. J’espère juste ne pas me perdre dans un immense labyrinthe 🙂

Nicolas CORRE


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
nicolascorre (17 septembre 2022). L’empire des signes. Classiques et numériques. Consulté le 12 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/mvr1


Une réflexion sur « L’empire des signes »

  1. Étudier le mon ancien sous un nouveau aspect, comme la magie, ne peut apporter que des nouveautés et des nouvelles perspectives encore souvent laissées de côté. Ton projet de recherche est très intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search