Project Gutenberg

J’avais entendu parler du Project Gutenberg pendant mes années universitaires en Italie, quand le professeur d’allemand nous avait expliqué comment trouver des textes qui ne sont plus soumis aux droits d’auteur. J’ai donc choisi pour mon billet numéro 2 de mieux explorer cette bibliothèque électronique.

Le Project Gutenberg est né en 1971 grâce à Michael Hart, qui est présenté sur le site internet comme l’inventeur des ebooks. Il s’agit d’une immense bibliothèque informatique dans laquelle on peut trouver nombre de textes en différentes langues. On peut effectuer des recherches à partir d’un mot clef, comme le nom d’un auteur ou le titre d’une œuvre, ou choisir une recherche avancée avec plus d’options pour faire un tri.

Les textes peuvent être visualisés en format HTLM, Kindle ou txt.

Malheureusement pour les lettres classique le Project Gutenberg ne s’avère pas très utile puisque la quantité de textes en grec ancien est très réduite et il y a aucun texte en latin. Il reste néanmoins intéressant grâce à l’accès immédiat qu’il offre à beaucoup d’autres ressources littéraires.

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
beniaminomotton (9 octobre 2022). Project Gutenberg. Classiques et numériques. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/mvrb


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search