Le podcast astrologie de Radio 92

“Bonjour à toutes et à tous, bienvenus sur Radio 92, la radio qui vous accompagne tout au long de la journée. Nous venons d’écouter les infos du matin, soigneusement réalisées par nôtre François Chaudron. Mais maintenant c’est le moment du podcast Astrologie et aujourd’hui nous avons une invitée d’exception, une astrologue de renommée internationale, qui a voyagé dans le monde entier pour pouvoir apprendre toutes les techniques de lecture des astres et ainsi vous révéler vôtre futur. Accueillons donc madame Soliane Sotara. Bonjour !” – “Bonjour Grégoire, merci pout vôtre invitation et également bonjour à tous ces qui nous écoutent “ – “Merci à vous Soliane d’avoir accepté de venir ici malgré vôtre agenda très chargée. Je voudrais d’abord vous demander quelles sont vos origines, vôtre nom de famille et vôtre prénom ne sont pas communs ” – “Oui, tout à fait, vous avez bien vu. Ma mère est française, originaire du sud et c’est elle qui a choisi mon prénom. Elle voulait un prénom avec de la lumière, du soleil et elle m’a donné Soliane. Mon père au contraire n’est pas français, il est turc, originaire de la ville de Mersin, dans le sud de la Turquie. Et c’est là-bas que j’ai fait mes études jusqu’au lycée.” – “Merci Soliane pour cette explication. Maintenant nous comprenons que vôtre intérêt pour les étoiles a peut-être ses racines dans votre prénom.” – “Oui, tout à fait. Le soleil a une importance capitale pour la détermination de l’horoscope. Les gens ont souvent la tendance à penser que les astrologues se basent uniquement sur les étoiles qu’on voit la nuit, mais c’est faux. Je voudrais rajouter mon côté turc a aussi joué un rôle important, parce que la Turquie a une longue tradition astrologique, qui remonte aux colonies grecques” – “Mais, Soliane, avant de passer à l’horoscope, je voudrais vous poser une dernière question : quelle technique de lecture des étoiles utilisez vous ?” – “Comme vous l’avez dit au début de l’émission, j’ai voyagé dans le monde pour créer une technique qui puisse assommer toutes les connaissances développées par les différentes civilisations. Et je suis doc parvenue à une méthode qui se base sur les signes visibles dans le ciel sans l’aide d’outils astronomiques et je définis cet technique phénoménale, du sens original du mot grec qui signifie apparaître. ” – “Merci Soliane, c’est très intéressant, mais malheureusement nous n’avons pas assez de temps pour explorer dans le détail vos recherches et nous devons passer à la lecture de l’horoscope que vous avez préparé pour aujourd’hui et que nous sommes impatients d’entendre.” – “Bien, je vais donc commencer. Je suivrai l’ordre traditionnel dans le quel les signe du zodiac sont présentés. BÉLIER : vous êtes resté au chaud tout l’hiver, mais maintenant le soleil se rapproche et la lune devient fine et elle vous amène le beau temps qui vous permettra de commencer à travailler les champs. TAUREAU : Sirius est plus que jamais vive et son éclat vous guide sur la mer lors de vos navigations nocturnes. Mais attention ! La lune est instable et les tempêtes imprévisibles. GÉMEAUX : vous êtes forts et bien entraînés. Observez les oiseaux dans le ciel et quand ils se dirigent vers les hautes montagnes vous pourrez sortir vos brebis et les conduire à la pâture. CANCER : le soleil du midi vous réchauffe, mais il est cause aussi de sécheresse. Vous devrez donc attendre pour semer le blé. LION : Zeus vous accorde sa faveur et l’étoile du matin vous indiquera le moment idéal pour charger vôtre vaisseau avec toutes les merchandise. La pleine lune sera vôtre guide pour arriver en toute sécurité dans les villes phéniciennes. VIERGE : dans votre vie précédente vous étiez la justice et les étoiles ne l’ont pas oublié. Elle vous indique toujours le bon moment pour commencer un voyage. Préparé donc votre âne et partez en direction d’Alexandrie. BALANCE : les pinces de Scorpion vous serrent avec force et une vague de stabilité et paix est à l’horizon. Quel meilleur moment pour sortir les bœuf et la charrue ? SAGITTAIRE : Poséidon vous accorde prospérité et grâce à l’influence des Pléiades la pêche sera très fructueuse. CAPRICORNE : Cassiopée est affaiblie par la lumière de la pleine lune. Des nuits très froides vous attendent. Fermez bien toutes les portes et chauffez-vous en attendent le printemps. VERSEAU : le ciel a été généreux avec la pluie. Vos cultivations sont fleuries et quand la Petite Ourse sera en harmonie avec la Lune, les fruits seront prêts pour la cueillette. POISSONS : attention aux rivières ! les pluies trop abondantes les ont remplies et la force du Soleil augmente la puissance des eaux. Vous devez attendre pour la construction de la maison. Voilà mon horoscope que je définis phénoménal” – “Mais, madame, c’est quoi cet horoscope tout pourri ?? dans quel monde vivez vous? Nôtre cher public voudrait des informations pour pouvoir affronter la journée qui l’attends. D’où avez-vous sorti un tel tas de conneries??

Les Phénomènes d’Aratos de Soles

Si aujourd’hui Aratos était encore vivant, il n’aurai d’autre choix qu’être un astrologue. Son activité de poète érudit ne lui vaudrait pas grande chose, de plus il devrait mettre à jour ses connaissances, puisque les gens d’aujourd’hui ne demandent pas aux étoiles les mêmes choses qu’au III siècle avant nôtre ère. Aratos fut un poète très célèbre dans l’antiquité, admiré par Callimaque, dont il suivait la poétique et lu et traduit à Rome par Cicéron et Germanicus. La tradition manuscrite de son œuvre nous témoigne le succès de ce poète avec une grande quantité de codices. Cependant la critique moderne a souvent oublié Aratos, en le considérant comme un poète sans émotions, intéressé uniquement par la technique. À ce propos j’ai trouvé un passage dans le deuxième livre des odes de Ronsard (Odes, II, 18, 1-3), très éloquent du sentiment d’un poète moderne, qui se retrouve “l’esprit tout ennuyé / d’avoir trop étudié / les Phénomènes d’Arate”. Certes l’esthétique moderne nous rende difficile de comprendre ce type de poésie, mais comme Christophe Cusset fait remarquer, si Aratos était tant apprécié dans l’antiquité, cela signifie que les anciens y voyaient de la bonne poésie. En effet dans les Phénomènes, un poème en hexamètres dactyliques, Aratos décrit les constellations en mélangeant érudition mythologique et connaissances scientifiques utiles pour l’agriculture, la pêche et la navigation. C’est pour ça que j’ai choisi de créer un horoscope moderne mais avec le type d’informations qu’Aratos aurait pu nous donner. Ce mélange qui pourrait nous paraître bizarre était normale pour les Grecs de l’époque alexandrine, parce que il n’y avait pas une véritable séparation entre art poétique et connaissances scientifiques. 

Le choix de ce texte n’était pas évident ; la lecture est compliquée en raison de la quantité d’informations techniques et si on ne maîtrise pas un minimum les constellations on risque de lire des vers et des vers sans rien comprendre. Mais, avec une lecture patiente et soigné, ce poème apparaît moins atypique, parce qu’il nous montre un complexe jeux d’intertextualité avec la littérature précédente et une capacité de donner vie à des descriptions poétiques, parfois touchantes, qui traitent un sujet qui n’a rien de poétique. 

L’idée de l’horoscope, à mon avis, montre bien comme la conception des disciplines astronomiques a évolué de la Grèce ancienne jusqu’à nos jours. Pour Aratos il n’y avait pas de différence entre astrologie et astronomie et donc en parlant d’étoiles, il n’avait presque pas de limites et il pouvait mélanger magie et science avec un savoir traditionnel des sociétés rurales. Aujourd’hui nous avons l’astronomie et la météorologie, deux sciences très complexes, qui ne sont plus accessibles au grand public, pour lequel, en revanche, il reste l’astrologie et surtout l’horoscope, une véritable forme de savoir qui peut intéresser tout le monde. Mais comme aujourd’hui nous n’avons plus besoin de regarder les étoiles ou le vol des oiseaux pour connaître la météo, nous préférons avoir des prévisions plus ou moins crédibles et rassurantes sur notre vie professionnelle et spécialement sur nôtre vie amoureuse.

Aratos dans Voyant Tools

Le texte d’Aratos est composé de quatre parties. Un proême dédié à Zeus, une description des constellations riche de détails mythologiques, en suite une explication sur comment calculer le temps en regardant les étoiles et, pour terminer, tous les signes célestes permettant de prévoir la météo. Je me suis concentré en particulier sur la deuxième section et sur la dernière pour l’horoscope de madame Soline Sotara. Voyant Tools m’a permis de bien identifier ces deux blocs avec la liste des mots les plus utilisés, parmi lesquels j’ai choisis des mots qui décrivent les éléments naturels, comme le vent, l’eau, le ciel, le soleil, la lune, la terre, etc.

Grâce à ce schéma nous nous rendons compte de la distribution de ces mots dans l’œuvre et nous pouvons remarquer comme ils sont plus ou moins constants, jusqu’à la dernière partie où ils sont tous concentrés ensemble au moment de la description météorologique. En particulier dans la section huit les deux mots pour le soleil et le vent sont très employés.

Conclusion

L’idée de ce pastiche est de revaloriser un poète en comprenant son contexte et pour faire cela il faut passer par l’analyse structural de son œuvre. Cette première utilisation de Voyant Tools m’a permis d’avoir une approche assez différente de celui auquel je suis habitué avec des bases de données comme le TLG. En effet la possibilité de créer des schémas visuels permet d’avoir un coup d’œil immédiat sur l’œuvre.

Beniamino Motton


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
beniaminomotton (3 décembre 2022). Le podcast astrologie de Radio 92. Classiques et numériques. Consulté le 12 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/mvrj


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search