Portraits robots /Grandeur et décadence de Rome: empereurs du IIIe siècle de notre ère. . .

Histoire Auguste des deux Valérien à Numérien

1.  Mon  document de référence

L’Histoire Auguste (en latin : Historia Augusta) est le nom que l’on donne couramment  à un recueil constitué d’une suite de biographies d’empereurs romains et d’usurpateurs des IIe et IIIe siècles. Il a été composé en latin prétendument au début du IV siècle par une série d’auteurs inconnus(=scriptores). Les faits  relatés s’ étendent de 117 à 285  avec une lacune de seize années entre 244 et 260.

2.  Mon  sujet de mémoire ( Master 2)

 

La section étudiée par mes soins s’étend plus précisément de la Vie des deux Valérien à la fin. Mon champ d’investigation a trait à I’analyse de la grandeur et de la décadence de Rome au travers des caractéristiques physiques, morales, comportementales des empereurs concernés, selon les dires d’autrui, ou bien,d’après leurs propres propos. Pour ce faire, j’utilise, en tant que source, le document en langue latine

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est histoire-auguste-tome-4-3e-partie-vies-des-trente-tyrans-et-de-claude-500x500.jpg.

2.  Mon ( mes?) corpus

Mon  principal  outil de travail  est  l’oeuvre en version papier:Histoire auguste :les empereurs romains des IIe et IIIe siècles / traduction du latin par André [et Jacqueline] Chastagnol ; édition établie par André Chastagnol Paris : Robert Laffont; 1994. Chapitre XXII-XXX,pp.777-116

J’utilise  également les corpus numériques  de The   Latin  Library=

https://www.thelatinlibrary.com/sha.html

et de la Bibliotheca Augustana=  

https://www.hs-augsburg.de/~harsch/Chronologia/Lspost05/HistoriaAugusta/hia_vi00.html

https://www.dropbox.com/home/HCHN/hn4_projets_personnels/deubras_myriam?preview=02-G2-EAD+deubras1704.docx   (notes et espace de travail sur  l’ Histoire Auguste)

3. Projet numérique HN4

Mon projet numérique portait sur l ‘ élaboration  de portraits robots relatifs à l’ ensemble des empereurs qu’ englobe mon champ de recherche. Il consiste  en le repérage, pour chacun d ‘eux, de caractéristiques, définies puis choisies selon une série de critères préalables :  Portrait physique et moral parenté filiation statut social modalités d’ exercice de leurs fonctions( art de vivre et de gouverner). Pour ce faire, j ‘ai eu recours à divers outils en ligne et d ‘ analyse textuelle.

 

 

  

Lire la suite : Portraits robots /Grandeur et décadence de Rome: empereurs du IIIe siècle de notre ère. . .
4. Éléments de méthodologie

Après avoir lu plusieurs fois mon texte d ‘appui en français, j’ai procédé à une lecture juxtaposée en « petit latin» pour  essayer de saisir l’ enjeu de chaque  Vie d ‘empereur.Suite à cela, j ‘ ai réalisé un premier corpus de l’ Histoire Auguste  dans Voyant Tools mais étant donné l ‘étendue du texte de travail, j’ai pris l‘option, sur avis de M. Berra, de créer des sous corpus en format . txt.  Certes cela engendrait un plus grand nombre de documents, mais de densité plus réduite  donc plus aisés à envisager.A la fin de cette première étape, j’ ai opéré dans la mesure du possible, un léger «toilettage» de mes sources.

Ensuite j’ ai tenté de déterminer  dans les grandes lignes les angles d’approche de ces corpus: champs lexicaux et objets d’étude dans la mesure du possible,  comme par exemple les fonctions, les qualités… J ‘ai aussi songé le cas échéant à des critères d’ analyse textuelle: nombres de mots, occurrences, rang , fréquences…..  J ‘ ai principalement recouru aux outils suivants: Voyant tools( termes, tendances, liens, contextes), Anatext(type de lemmes, rang fréquences, contextes  et coocurrences), etc… . J’ ai ainsi  pris en compte les termes qui  comportaient le plus d’ occurrences, en étant  attentive à leurs variantes. En outre , grâce  aux fonctions Liens et  Contextes, j ‘ai pu  regrouper  autour de chaque nom d’ empereur, les  divers éléments qui le caractérisent.

5. Premières impressions

Les sous-corpus sont de tailles variées. Quand  la vie de certains  empereurs s’ étend sur trois ou quatre pages, dans d’autres cas, elle se résume à quelques lignes. L’Histoire Auguste, en particulier, mon corpus initial  présente  la particularité de posséder de nombreux espaces lacunaires / abréviations ( rem p.= rem publicam,  conss= consulibus, etc…. ). La  présence de personnages féminins ayant été à la tête de  l ‘ Empire romain,  Zénobie et Victoria/ Vitruvia, est aussi à noter. À la lecture de L’Histoire Auguste, j’ai remarqué que les fils empereurs ont une vie plus brève que celle de leurs parents  au sens temporel mais également textuel. Quant à la langue utilisée, elle se rapproche, globalement du latin classique, la compréhension n’ apparaît au premier abord , pas  insurmontable.  Enfin le nombre de personnages évoqués, protagonistes ou autres est très flagrant.

 

6. Analyse de corpus : exemple de  Salonin Gallien/ observations

Portrait de  Salonin Gallien :

– Dans cette sous- partie, apparaissent 13 occurrences du nom « Gallien», pour Gallien fils(formes variées du nom gentilice Gallienus ),

-Comment le lecteur  de l’ Histoire Auguste le découvre-t-il? Ce personnage est abordé au moyen de son ascendance, de sa bonne naissance.( 4 occurrences).

 

Bien qu ‘il ne soit pas l‘auteur  de res gestae, – son histoire ne contenant rien de remarquable, dixit, le narrateur va donc saisir l’occasion de s’ apesantir sur des anecdotes, au premier abord  insignifiantes mais riches de sens.    L’écrivain et ses confrères  historiens semblent exprimer un profond désaccord au sujet de son nom. L’emploi des verbes de dénomination et d‘affirmation amèneraient le lecteur à penser qu’il s’ agit de rumeurs rapportées puis consignées par le scriptor . Mais il convient de ne pas omettre le travail des historiens . Comme lors de  la tenue d ‘un conseil scientifique, dans l ‘acception d’ expertise d’une discipline, le narrateur consulte, analyse  et critique, au sens  étymologique, les apports de ses confrères. La fin du passage évoque une légère modification du statut de l’écrivain. Ce dernier devient chroniqueur, puisqu’il se soucie de la chronologie relative à l’existence de Salonin Gallien, par un questionnement, nécessitant des recherches complémentaires.

– De plus le narrateur, en esquissant le  portrait de Salonin  Gallien, saisit l’occasion de vanter les mérites liés à sa production. Selon lui, c’est le moment opportun d ‘annoncer la parution de son prochain ouvrage.  Ce livre,  équivalent d’un horssérie, dit -il  traitera des Trente tyrans , titre du chapitre suivant.  Des informations sur ces  individus   sont disséminés dans les deux Vies précédentes. Le narrateur, par l’ emploi de formes et de tournures impératives, souhaite marquer un temps de pause,  tout en montrant qu’il désire  se contenter d’ indices essentiels. Tel un spécialiste maître de son sujet, il n ‘oublie pas de citer des références bibliographiques, si jamais le lecteur voulait en savoir davantage.

– Le portrait de Salonin Gallien s ‘avère  émaillé de détails en relation avec sa généalogie. Il est originaire de Saline et de haut rang , fils de Galien et petit fils de Valérien.. D’un point  de vue moral et intellectuel, il semble avoir hérité des qualités et défauts de ses deux parents. Avec humour , le  narrateur montre que les seuls exploits accomplis par Salonin Gallien son des actes de débauche, démontrant une vie dissolue. et des larcins, dont il  était coutumier,. Cette attitude   justifie  l’emploi d’ un imparfait duratif, associé à des adverbes temporels de fréquence.

7. Apports et perspectives possibles

L’ esquisse de ces portraits robots, relatifs aux empereurs issus de mon corpus , me permet d’  effectuer un travail préparatoire à la réalisation  de mon  mémoire. En effet , un grand nombre de renseignements a été réuni sur chacun d’eux. Cela  facilitera une étude comparative  des divers personnages, afin de définir les traits du bon prince et ceux du mauvais prince . Dans les deux situations, leur attitude est à l’image de la grandeur et /ou de la décadence de Rome. De plus, généralement, une figure d’ empereur ne s’avère jamais totalement “bonne” ou ” mauvaise”: il faut considérer que leur portrait  se fonde sur une sorte de diptyque rassemblant,  qualités et défauts. Avec le langage R, par exemple,  et ses fonctions statistiques, il sera sans doute aisé       d ‘obtenir des données plus vastes et des éléments applicables à l ‘ ensemble de L’Histoire Auguste. Des prolongements peuvent   être réalisés avec les sources grecques ( Dion Cassius…) et latines ( Aurélius Victor…) , de L’Histoire Auguste,  pour enrichir cette ébauche.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
myriamdeubras (22 avril 2024). Portraits robots /Grandeur et décadence de Rome: empereurs du IIIe siècle de notre ère. . . Classiques et numériques. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/w95y


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search